لن يكون مشروع "مكتبة واحدة أخرى" ممكنًا بدون الدعم المالي الذي يقدمه المعلنون لدينا
يرجى النظر في دعمنا من خلال تعطيل مانع الإعلانات الخاص بك

Histoire de la révolution russe

Français
كتاب معرف: 788
وليس من الممكن دائما العثور على غلاف الكتاب للكتاب الذي نشرت طبعة. يرجى النظر في هذا فقط كصورة مرجعية، وليس دائما بالضبط غلاف الكتاب المستخدمة في الطبعة التي نشرت الكتاب.

1. Particularités du développement de la Russie

Le trait essentiel et le plus constant de l'histoire de la Russie, c'est la lenteur de l'évolution du pays, comportant comme conséquences une économie arriérée, une structure sociale primitive, un niveau de culture inférieur.

La population de la plaine incommensurable, au climat rigoureux, ouverte aux vents de l'Est et aux migrations asiatiques, était vouée par la nature elle-même à une stagnation prolongée. La lutte contre les nomades dura presque jusqu'à la fin du XVIIe siècle. La lutte contre les vents qui apportent leurs frimas en hiver et la sécheresse en été n'est pas terminée de nos jours. L'agriculture — base de tout le développement — progressait par les voies extensives : au Nord, l'on coupait et brûlait entièrement des forêts ; dans le Midi, l'on bouleversait les steppes vierges. On ne prenait possession de la nature qu'en largeur, non point en profondeur.

À l'époque où les Barbares d'Occident s'installaient sur les ruines de la civilisation romaine et utilisaient tant de pierres antiques comme matériaux de construction, les Slaves d'Orient ne trouvèrent aucun héritage dans leur plaine sans joie : le niveau de leurs prédécesseurs avait été encore plus bas que le leur. Les peuples de l'Europe occidentale, bientôt bloqués sur leurs frontières naturelles, créaient les agglomérations économiques et culturelles des villes d'industrie. La population de la plaine orientale, à peine commençait-elle à se sentir à l'étroit, s'enfonçait dans les forêts ou bien émigrait vers la périphérie, dans la steppe. Les éléments paysans les plus doués d'initiative et les plus entreprenants devenaient, du côté de l'Ouest, des citadins, des artisans, des marchands. Dans l'Est, certains éléments actifs, audacieux, s'établissaient commerçants, mais, en plus grand nombre, se faisaient cosaques, garde-frontières ou colons. Le processus de la différenciation sociale, intense en Occident, retardait en Orient et se délayait par expansion. " Le tsar de Moscovie — quoique chrétien — gouverne des gens d'esprit paresseux ", écrivait Vico, contemporain de Pierre Ier. L' "esprit paresseux" des Moscovites reflétait le rythme lent de l'évolution économique, l'amorphie des rapports entre classes, l'indigence de l'histoire intérieure. Les antiques civilisations de l'Égypte, de l'Inde et de la Chine avaient un caractère suffisamment autonome et disposèrent d'assez de temps pour élaborer, si médiocres que fussent leurs possibilités de production, des rapports sociaux aussi achevés dans le détail que le sont les ouvrages des artisans de ces pays. La Russie occupait entre l'Europe et l'Asie une situation intermédiaire non seulement par sa géographie mais par sa vie sociale et son histoire. Elle se distinguait de l'Occident européen, mais différait aussi de l'Orient asiatique, se rapprochant en diverses périodes, par divers traits, tantôt de l'un, tantôt de l'autre. L'Orient imposa le joug tatar qui entra comme élément important dans l'édification de l'État russe. L'Occident fut un ennemi encore plus redoutable, mais en même temps un maître. La Russie n'eut pas la possibilité de se former sur les modèles de l'Orient parce qu'elle dut toujours s'accommoder de la pression militaire et économique de l'Occident.

Leon Trotsky - Leo Trotzki - Лев Дави́дович Тро́цкий - ليون تروتسكي

Léon Trotski · Français

ملكية عامة

ما لم يذكر خلاف ذلك ، فإن جميع المحتويات المنشورة في هذا الموقع هي في المجال العام. ويشمل ذلك النصوص الأصلية والترجمات وأغلفة الكتب. يمكنك مشاركته وتكييفه لأي استخدام. يرجى الرجوع إلى قسم معلومات عنا لمزيد من المعلومات.